Exclusivité web !

L'Affaire "Tintin au Congo"

En 2007, un ressortissant congolais portait plainte contre les ayants droit de l'œuvre d'Hergé pour faire interdire l'album "Tintin au Congo". Jusqu'au dénouement de cette affaire, le site d'information sur la bande dessinée actuabd.com, surnommé "L'A.F.P. de la B.D." par Larousse, a suivi ses multiples péripéties, dans son espace consacré aux "Amis d'Hergé". Elles sont rassemblées ici, avec les nombreux débats qu'elles ont provoqués et des documents et photos.

Bénéficiez immédiatement d'une réduction de 5 € grâce au code figurant en bas de l'article du site ActuaBD.

Plus de détails

14,99 €

En savoir plus

Second album d’Hergé après Tintin au Pays des Soviets, Tintin au Congo est une suite de péripéties sans véritable lien, fondée sur les nombreux clichés que véhiculaient les livres scolaires et la presse sur le Congo alors belge. À ce titre, c’est un document sur l’image qu’avaient les Belges des années 1930 de l’Afrique colonisée et de ses habitants. Raciste et caricaturale. Après Tintin au Pays des Soviets, c’est le second livre maudit d’Hergé. Les déboires débutèrent au début des années soixante. En pleine période de décolonisation, la vision du "Noir" (inculte, sauvage et pas très futé) et du "Blanc" (supérieur, intelligent et civilisé), le parler "petit nègre", faisaient tache et l’on fit pression sur Casterman pour qu’il le retire de la vente. Il fut longtemps épuisé. Une décision revue quelques années plus tard, Tintin au Congo rejoignant les autres albums dans l’édition traditionnelle à dos carré. Régulièrement, le sujet refit surface, certains demandant un message d’avertissement, d’autres une censure pure et simple, d’autres encore une mise à l’index avec interdiction à la vente, à la lecture en bibliothèque... on échappa jusqu’à présent à l’autodafé. Hergé, conscient que cet album des débuts contenait des passages trop influencés par l’imagerie coloniale de l’époque, s’était autocensuré et, au fil des rééditions, avait transformé les passages les plus litigieux. Casterman a toujours maintenu le cap et résisté au "politiquement correct" ambiant, réimprimant régulièrement cette œuvre de jeunesse d’Hergé, l’une des seules à avoir été complètement redessinées pour l’édition en couleurs. Et nous offrant même, en 2004, une superbe réédition en fac-similé à dos jaune de la première édition retravaillée, démontrant ainsi que l'intérêt pour cet album ne se tarit pas. Trois ans plus tard, ce qui devint finalement "L’Affaire Tintin au Congo" éclatait, par une plainte déposée par un citoyen congolais contre la société Moulinsart et l'éditeur Casterman. Cette affaire fut suivie et commentée sur le site Actuabd.com. Nous vous proposons de la revivre au travers des divers articles qui se sont succédé ainsi que des extraits des débats parfois très animés, mais souvent d’un haut niveau qu’ils ont provoqués dans le forum qui leur fut chaque fois consacré. Ils sont à prendre avec les précautions d’usage lorsqu’on consulte un forum. Cette compilation de ces articles est réalisée à l’occasion du 20e anniversaire du site www.actuabd.com.

Bénéficiez immédiatement d'une réduction de 5 € grâce au code figurant en bas de l'article du site ActuaBD.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

L'Affaire "Tintin au Congo"

L'Affaire "Tintin au Congo"

En 2007, un ressortissant congolais portait plainte contre les ayants droit de l'œuvre d'Hergé pour faire interdire l'album "Tintin au Congo". Jusqu'au dénouement de cette affaire, le site d'information sur la bande dessinée actuabd.com, surnommé "L'A.F.P. de la B.D." par Larousse, a suivi ses multiples péripéties, dans son espace consacré aux "Amis d'Hergé". Elles sont rassemblées ici, avec les nombreux débats qu'elles ont provoqués et des documents et photos.

Bénéficiez immédiatement d'une réduction de 5 € grâce au code figurant en bas de l'article du site ActuaBD.