Exclusivité web !

PLANCHE ORIGINALE 85 - BRONZAGE INTEGRAL

POBRONZAGE85

Nouveau

Planche originale de Christian Darasse pour l'album "Les Minoukinis". Une occasion unique de s'offrir une planche de cette bande dessinée "culte" du milieu naturiste. Dans ce gag, qu'on pourrait intituler "Don Camillo au pays du SM", tout se joue dans le quiproquo et le sous-entendu.

Plus de détails

Découvrez la bande annonce

En savoir plus: site officiel

Attention : dernière pièce disponible !

500,00 €

En savoir plus

Vous prenez, d'un côté, un scénariste exceptionnel aussi bien dans l'humour ("Le Petit Spirou", "Le Gang Mazda") que dans le réalisme ("Soda", "Berceuse assassine", "Sur la route de Selma"). Vous prenez, de l'autre, l'un des meilleurs dessinateurs humoristiques actuels ("Le Gang Mazda", "Tamara"), capable de déclencher l'hilarité par la simple expression d'un personnage piégé par un gag. Vous y ajoutez une grosse dose d'envie de briser des tabous, trente années d'expérience dans l'art de faire rire, le plaisir de dessiner de beaux mecs et de jolies nanas. Vous mélangez le tout, et vous obtenez un cocktail irrésistible, drôle, coquin, mignon, impertinent, audacieux... et à mettre entre toutes les mains.

Ce gag a la particularité d'être divisé en trois bandes séparées, dessinées à l'encre de chine sur papier Bristol légèrement ivoire. On y découvre le brave curé, introduit précédemment dans l'univers des Minoukinis dans le but d'évangéliser les nudistes, confronté à un monde qu'il ne connaissait pas, celui du S.M. Les dialogues, qui jouent sur le quiproquo et le sous-entendu, sont particulièrement savoureux.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

PLANCHE ORIGINALE 85 - BRONZAGE INTEGRAL

PLANCHE ORIGINALE 85 - BRONZAGE INTEGRAL

Planche originale de Christian Darasse pour l'album "Les Minoukinis". Une occasion unique de s'offrir une planche de cette bande dessinée "culte" du milieu naturiste. Dans ce gag, qu'on pourrait intituler "Don Camillo au pays du SM", tout se joue dans le quiproquo et le sous-entendu.